Endo, dedans

par jean-marc juin

Chaque son,
chaque vibration
devient un langage récursif 
lequel se mélange perpétuellement
sans jamais s'arrêter 
et nous pousse
à interpréter cela d'abord
comme un langage potentiel
et, ensuite,
pour ce que ce langage prétend être :
une description de la réalité soutenue 
par une invariance
laquelle contient en elle-même
de possibles constantes,
de possibles variables.

2010/2016