méta -> changer

par jean-marc juin

Un son,
en tout point de l'espace et du temps,
identique,

De n'importe où,
il est identique
comme le reflet du miroir : 
il est symétrique.

Tel est son unique motif 
sans temporalité ni espace, 
juste une 
présence
qui se présente
à toi. 

Pourtant,
au fur et à mesures de ses combinaisons aléatoires,
Surgissent des sons qui se répètent
lesquels viennent s'organiser dans ce son capturé
pour livrer une association, une relation, 
jusque-là, jamais vue, ni entendue. 

Cette symétrie si belle et si parfaite est brisée.

Quand de tels fragments apparaissent
dans ce monde de sérénité 
alors se dessinent
de nombreux motifs,
de nouvelles symétries, 
des imperfections

lesquelles interrogent.

En découvrant les motifs re-présentés 
par cette fragmentation de la symétrie, 

Ils se changèrent en une connaissance

qui doit naître 

dans une forme de liberté
afin de rappeler
la nostalgie de la perfection 
du son capturé d'hier.

2010/2016