Sumbolon, joindre les deux bouts

par jean-marc juin

Figer le son à la manière de la matière
qui se fige dans l'espace 
pour former quelque chose de fini.

Aller là où l'alphabet n'existe pas,
Là où la connaissance n'existe pas 
et trouver autre chose.

Raconter une histoire 
sans prononcer un seul son
ni écrire un seul mot.

Créer des monuments imposants 
qui capturent et enferment
l'espace,
le temps,
la lumière,
les mots,
la résonance.

Le son ne peut aller au-delà de ce monument,
utiliser des variations, des effets
qui modifient la perception du son
en sculptant l'intérieur du monument.

Nuages de sons où explosions et souffles
se propagent dans tous les sens 
sans pouvoir aller au-delà des murs.

Alphabets de sons non plus de lettres.
Alphabets de fréquences et de résonances
qui forment la nature du son 
par l'endroit même d'où il vient.

Un langage de vibrations et d'oscillations,
de dissipation et de répétition.

Le transmettre de murs en murs 
par des procédés techniques.

1996/2010