Humeur : La boîte à mots !

Et les voilà qu'ils recommencent
S'arrêter ils ne le peuvent pas !
Faire de l'insertion
Par conviction
Par éthique
Et même croire
Que cela est bien !

Parce qu'il faut faire
Quelque chose de bien
Dans sa vie.

Pure hypocrisie
Pure fumisterie

L'insertion n'est pas un bien
Mais un pis aller

Quand on vient aider des personnes
Dans des situations
Administratives « inextricables »,
Nous avons déjà perdu.

Telle est la « novlangue »
De l'insertion.

Elle prend
Le pouvoir
Le mouvoir
Le croire
Le devoir

De l'autre
En l'autre

Et s'en occupe
Elle envahit l'esprit
Afin de le rendre
Tel que la « novlangue »
A décidé de le fabriquer.

Elle réduit
Toute capacité réelle
De prise en charge de
Sa « boite à mots ».
Qui devient,
Pour le plaisir de la
Société d'insertion,
Une « boîte à maux ».

Revendiquer
L'insertion comme un truc idéal
Ou  je ne sais quoi
Alors que ces gens-là
Ne font qu'enfermer psychiquement
Les personnes à insérer
Au lieu de leur ouvrir
les yeux.

Je les vois tous les jours,
Les reniés de la difficile
Insertion.
Ils viennent tous et toutes
Dire exactement la même chose
Dans le bureau de l'association :
« ils m'ont enfermé dans un discours
Qui n'est pas le mien,
Que dois-je faire pour que
Ma « boîte à mots »
Puisse enfin dire autre chose ? »

Je bois à la source le nectar,
Et te dis : «Tchin Tchin».

2008